Skip to content

SEO : 8 bases pour un bon référencement Google

Disclaimer (ou clause de non-responsabilité) : le SEO prend du temps, des mois voire des années 🙃 Ainsi, vos efforts paieront un peu plus tard après lecture de cet article !

On peut obtenir un très bon SEO en peu de temps, mais cela demanderait un respect total des règles citées ci-dessous, une personne presque à temps plein dessus, et un peu de chance.

On a rassemblé pour vous les bases d’un bon référencement sur Google. Pour les Marketeurs qui nous lisent, vous rêviez de cette liste récapitulative ! Pour les chefs d’entreprises qui nous lisent, vous allez vouloir mettre cette liste dans vos favoris ⭐

Avant toute chose, définissons ce qu’est un référencement sur Google et son fonctionnement. Pour ceux qui savent déjà, allez 1 scroll plus loin !

Aussi appelé, SEO*, le référencement de Google est la logique utilisée par les robots de Google afin de ranger les sites Internet par recherche.

Chaque recherche effectuée sur Google, donne un certains nombre de résultats. On appelle d’ailleurs cette page de résultats, la SERP : Search Engine Results Page. Littéralement, la page de résultats du moteur de recherche.

Afin d’apporter la meilleure réponse à la recherche effectuée, Google lance son algorithme de critères afin d’afficher les meilleures pages de site Internet. Et ce, dans un certain ordre.

Vous trouverez en premier, le meilleur choix à cet instant donné. Et en dernier, un résultat plus éloigné. Il existe un “dernier” résultat mais on ne le voit jamais. Car avec 130 000 milliards de pages indexées sur Google, on peut toujours chercher à l’atteindre, ça peut prendre du temps.

*SEO = Search Engine Optimization = Optimisation des moteurs de recherche

Maintenant que vous comprenez l’importance de suivre l’algorithme de Google, voici une liste de bonnes pratiques. Celles-ci impactent directement votre référencement sur Google.

L’algorithme de Google n’aime pas l’inconnu, il a besoin de lire vos pages rapidement

C’est la raison pour laquelle il existe plusieurs règles techniques à respecter :

  1. Respecter la carte d’identité d’une page :
    1. Toujours donner un texte alternatif à vos images/multimédias, qu’on appelle « ALT image ». Votre outil de gestion de site Internet vous le propose normalement à chaque ajout d’images ou vidéos.
    2. Bien écrire ses méta descriptions. On parle ici de ce qui s’affiche sur Google lorsqu’on aperçoit votre site. Penser à tous les mots-clés que votre cible pourrait taper. Comme ici :
      Méta description
      Le titre est en bleu et en-dessous la description est ce que l’on appelle la « méta description ».
    3. S’assurer du bon « hreflang » sur votre site. Il s’agit du code pour indiquer la langue de votre site. Si votre site est en français, alors vous devriez voir « hreflang=FR », pareil pour la version anglaise de votre site « hreflang=EN ». Cela permet à Google de comprendre que votre site est basé sur une langue bien déterminée, et donc une localisation. Cela peut se vérifier avec votre développeur, ou par vous-mêmes depuis votre CMS*.
  2. Donner du contexte à chaque hyperlien
    Il faut éviter de mettre le lien derrière le texte en gras ici : « Cliquez ici pour voir tous nos articles de blog » mais directement sur tout ce texte : « Tous nos articles de blog », que l’on appelle hyperlien. 
    Comme il faut également éviter d’écrire des hyperliens avec seulement « Ici » ou « Cliquez ci ».
  3. Respecter une hiérarchie des titres de vos pages 
    Pour ceux qui ne connaissent pas encore, chaque titres et sous-titres d’une page Internet a un code propre à eux comme « H1 », « H2 », « H3 », etc. Ces codes sont invisibles à l’œil nu, mais visible par Google. Ils permettent de comprendre l’ordre d’une page, et la hiérarchie de son contenu. Ainsi, la meilleure chose à faire est de n’avoir qu’un seul « H1 » pour le titre principale de votre page. Puis des « H2 » pour chaque chapitre, enfin des « H3 » pour les sous-titres. Et parfois des « H4 » pour titrer des passages importants. Chaque fois en-dessous de chacun.

H1

  • H2
    • H3
      • H4
  • H2
    • H3
  • xxx

*CMS = Content Management System = Système de gestion de contenu pour votre site Internet comme WordPress, WebFlow, PrestaShop, etc.

L’algorithme de Google met en avant les sites accessibles

A contrario de certains maires de France, Google préfère quand nos sites Internet sont accessibles. L’extension Google « Lighthouse » note d’ailleurs sur 100 cette accessibilité. Mais que veut dire « accessibilité » pour Google ?

« En rendant nos applications accessibles, non seulement nous les mettons à la portée des personnes souffrant d’un handicap, soit environ un milliard d’individus dans le monde, mais nous offrons également aux personnes non handicapées la possibilité de personnaliser leur expérience. » Google, 2022. Source

Non seulement pour les applications, mais pour les sites Internet, l’algorithme de Google traque chaque détail gênant une bonne navigation, expérience, ou personnalisation possible.

Exemples :

  • Un bon contraste entre les couleurs, afin que cela soit voyant,
  • Si possible, une option “daltonien”,
  • La taille de police : ni trop grande, ni trop petite,
  • La taille des multimédias : assez grande pour les rendre visibles de tous,
  • Une taille suffisante de boutons,
  • Les extra aides à la navigation du site : l’ajout de flèches pour remonter au début de page, etc.
  • Un site mobile-friendly, qui soit complètement responsive,
  • etc.

Un autre extension existe : Accessibility Scanner

Lire aussi :

Optimiser son référencement : quel outil SEO utiliser ?

Au-delà des pages, Google a besoin de comprendre l’architecture globale de votre site

Afin de référencer votre site sur les bons mots-clés, l’algorithme de Google doit pouvoir se repérer et naviguer facilement sur votre site. Pour cela, nous vous conseillons deux choses :

  1. S’assurer d’un bon maillage interne entre vos pages. On parle ici d’ajouter les liens de vos pages dans vos propres pages. Par exemple, ajouter le lien de votre page qui discute de “vos engagements” à l’intérieur de votre page “Qui sommes-nous ?”.
  2. Ajouter un fil d’Ariane à tout votre site. Il permet aux robots Google de capter l’enchaînement et l’ordre de vos pages.

Ces 2 conseils impactent directement votre référencement.

 

Lire aussi :

Qu’est-ce que le maillage interne ? A quoi sert-il vraiment ?

Google ne veut pas décevoir ses internautes

Quand on dit que Google ne veut pas décevoir ses internautes, on parle de la cohérence entre une recherche effectuée et son résultat. Ce dernier doit être au mot près ce que l’internaute recherche.

Pour être sûr d’apparaître aux bons moments, sur les bonnes recherches, et ainsi faire plaisir à Google, il existe quelques astuces.

  • Utiliser l’URL de vos pages pour y insérer des mots-clés précis,
  • De même qu’avec vos titres (vous savez les H1, H2 et H3 que Google adore),
  • Mais aussi vos textes d’ancrage. Un texte d’ancrage est le texte apparent au renvoi vers un lien. Exemple : Vous manquez d’inspiration pour vos posts Linkedin en B2B ? On a utilisé un texte différent au vrai titre de l’article en question. Ce texte permet de mettre en avant d’autres mots-clés afin d’en apporter de nouveaux à cette page.

Google préfère quand c'est imagé...

En gros, plus vous imagez vos propos par des photos, vidéos, schémas ou encore infographies, plus Google va pouvoir préciser votre référencement. Mais aussi préciser votre “ordre de passage” sur les pages de recherches.

Mais Google préfère plus que tout :

  • Les photos uniques, jamais utilisées sur d’autres sites encore,
  • Mais surtout, les vidéos >>>>>>

Avec ces deux, vous pouvez être sûr que votre site sera bien pris en compte par l’algorithme.

...et souvent mis à jour

Plus votre site Internet contient du contenu récent, plus l’algorithme va apprécier. Du contenu récent, veut dire une mise à jour de vos propos à l’ère des tendances actuelles, signe de réassurance pour Google.

Tips : mettez à jour minimum 1 fois par an, vos articles de Blog. Parfois vous direz qu’ils n’en ont pas besoin, mais une réécriture de quelques paragraphes impacte directement votre place sur Google.

Google veut savoir si vous êtes connus des autres…

Quand on parle d’autorité de site Internet, et donc d’autorité de pages, on parle du poids qu’ils ont. Quel est ce poids, vous allez nous dire ? Il s’agit de l’importance de votre crédibilité face aux autres.

Plusieurs choses à prendre en compte afin d’agrandir cette autorité. Et cela passe par avoir de très bons backlinks* qui renvoient vers votre site, comme :

  • Des sites à fortes affluences (au-delà de 5000 visiteurs/mois au moins)
  • Linkedin, Twitter, Instagram, tous réseaux sociaux que vous pourriez avoir,
  • Google My Business : l’encart Google de votre entreprise avec les avis (très importants d’ailleurs !)

Et pour connaître votre autorité, et celle des autres, une extension existe : la MozBar (parmi d’autres).

*backlinks = des liens externes qui renvoient vers votre site.

…et que vous êtes en forme.

Un bon site bien ranké sur Google, doit également avoir de bonnes performances. Même avec 300 visiteurs.

Parmi les critères les plus scrutés par Google, nous avons :

  • Le taux de retour à la page de résultats,
  • La lenteur de votre site : moins de 5 secondes voire 3 maximum !

Lire aussi :

Comment optimiser à juste titre son taux de rebond ?

Partager